COMMUNIQUE DE PRESSE N° 005/P.S.IMB/015 LE PARTI PS - IMBERAKURI DENONCE LA PERSECUTION DE M. ERIC NSHIMYUMUREMYI, RESPONSABLE DU PARTI DANS LE DISTRICT DE KICUKIRO

Vu la violence et la persécution qui ont été et continuent d’être exercées sur M. Eric NSHIMYUMUREMYI ;

Revenant sur l’atteinte à l’intégrité physique et morale de tous les détenus enfermés dans les prisons du Rwanda en général et dans celle de Kigali (1930) en particulier ;

Rappelant la précipitation qui a marqué le transfert de M. Eric NSHIMYUMUREMYI loin de ses proches;

Le Parti PS – IMBERAKURI informe les Rwandais, les amis du Rwanda et surtout les IMBERAKURI de ce qui suit :

Article 1er :

Le Parti PS – IMBERAKURI est toujours consterné par la terrible souffrance  que M. Eric NSHIMYUMUREMYI a connue et à laquelle il est encore assujetti à ce jour. Comme nous le savons tous, aucun Rwandais n’ignore les multiples transferts de ce militant de différentes prisons où il n’a cessé d’être maltraité et persécuté de diverses manières ; il lui a notamment été refusé d’accéder aux soins médicaux. Il fut soumis aux traitements inhumains et dégradants depuis qu’en date du 15 septembre 2011, la police a tenté de lui ôté la vie en lui tirant dessus et qu’il l’a échappé bel alors qu’il rentrait chez lui après avoir assisté à l’audience du procès de Mme Victoire INGABIRE, Présidente du Parti FDU - Inkingi emprisonnée au motif de ses opinions politiques.

Article 2 :

Le Parti PS – IMBERAKURI condamne avec toute son énergie le triste transfert d’ Eric NSHIMYUMUREMYI de la prison de  Nyarugenge à celle de  Miyove à Byumba. Cette longue distance vise à le séparer de sa famille et de nous tous qui pouvions lui rendre visite. Ce transfert est fait dans le seul but de le briser psychologiquement.

Article 3 :

Le Parti PS – IMBERAKURI évoque la directive des responsables nationaux en charge des  prisonniers  notamment en matière de transferts  que les prisonniers sont mutés vers les endroits proches de leurs familles. Dans le cas d’espèce, le Parti PS – IMBERAKURI constate au contraire que M. Eric a été transféré loin de sa famille qui est à Kigali  et que dès lors,  il est clair que ce transfert ne vise que détruire son intégrité physique et morale.  Compte  tenu de la persécution qu’Eric a subie dans la prison de Kigali, il n’y a aucun doute que son transfert aussi loin est un signe qu’il est abandonné à lui-même. Il importe également de rappeler qu’Eric a été transféré alors que sa procédure est encore pendante en appel et qu’il n’avait pas été autorisé à consulter un médecin spécialiste qui pourrait diagnostiquer sa pathologie résultant d’une balle qui a touché ses poumons et qui y reste logée de telle sorte que ses poumons raidissent et l’empêchent de rester debout un seul instant.

Article 4 :

Le Parti PS – IMBERAKURI saisit cette occasion pour dénoncer la souffrance des autres prisonniers qui sont persécutés dans des lieux de détention éparpillés  dans le pays et notamment dans des cahots mouroirs.  Nous pensons spécialement à NIHOZA Alain et NSENGIYUMVA Jotham qui sont tous les deux emprisonnés menottés au cachot depuis près de 2 mois en prison de Kigali ainsi qu’au 30 autres qui viennent d’être jetés au cachot sous prétexte qu’ils possèderaient des téléphones et chercheraient à s'échapper. Parmi eux se trouvent  KADAFI Alex, Olivier, Bisamaza et Steven.

Article 5:

Le Parti PS - IMBERAKURIprie toute personne de bonne volonté et qui est dotée d’un coeur humain de prendre l’initiative de lancer un SOS pour ces prisonniers qui sont persécutés et de faire comprendre aux autorités étatiques compétentes de Kigali, qu’emprisonner son semblable, un compatriote, issu du  même Dieu unique ne devrait pas être synonyme de la torture, mais qu’au contraire, ça doit être un acte qui respecte les droits fondamentaux de tout être humain. Etant donné que le monde est en perpétuel changement, il ne convient pas d’infliger une atrocité dont l’auteur craint la réciprocité.

Nous, IMBERAKURI sommes fermement résolus à demander au Gouvernement de Kigali de nous octroyer notre droit de vivre dignement dans notre pays en toute confiance et sans crainte.  Ce droit que nous réclamons et qui doit être équitable pour tous les citoyens constitue notre seule richesse. C’est de là que réside tout développement durable que chaque dirigeant devrait rechercher pour ceux qu’il représente.

Grâce à Dieu et à notre persévérance, nous vaincrons et pourrons  prêcher l’Amour, la Justice et le Travail pour nous tous.

 

Fait à Kigali le 11 février 2015

 

Le Secrétaire Général et Porte-Parole du PS IMBERAKURI

MWIZERWA Sylver (sé)