COMMUNIQUE DE PRESSE N° 003/PS.IMB/2017: LE PARTI SOCIAL - PS IMBERAKURI CONDAMNE FERMEMENT LES MALTRAITANCES ATROCES QUE LE GOUVERNEMENT DE KIGALI CONTINUE D'INFLIGER AUX PRISONNIERS AU RWANDA.

L'incendie qui a ravagé la prison de Kimironko ce 31 mars 2017 a occasionné des conséquences dramatiques sur les prisonniers et selon certaines sources, beaucoup y auraient été blessés et d’autres auraient péri.

Dans la matinée de ce 03 avril 2017, plusieurs cris de prisonniers, des jets de pierres et des coups de feu ont été entendus et/ou vus dans cette prison de Gasabo. Le parti Social PS Imberakuri a été informé que tout a commencé quand les prisonniers réclamaient leurs conditions minimales de survie, car en effet, depuis cet incendie, ils sont dehors jours et nuits, sans visite familiale, sans accès à quoi que ce soit.

Le comble serait que même l'aide que la Croix Rouge se proposait de donner a été refusée par le gouvernement prétextant que tout été rentré en ordre. Ce sont ces conditions inhumaines qui auraient poussé les prisonniers à réclamer l’amélioration de leur situation et en réponse, les forces de l'ordre auraient fait usage des armes et de gaz lacrymogènes.

Par ailleurs, plusieurs sources font état du fait que l’incendie aurait été déclenché par deux individus dont un certain Nelson qui, en sortant après ce forfait macabre,  a été entendu faire rapport au téléphone portable à un tiers comme quoi la mission était bien accomplie. 

Le comble fut que dès le déclenchement de l'incendie, les prisonniers ont été empêchés de sortir de la prison. Cependant, au fur à mesure que l'incendie se généralisait, craignant pour leur santé, ils se sont frayé le chemin.

Partant de ce nouvel événement, le Parti social PS Imberakuri est fortement  préoccupé par le comportement du gouvernement de Kigali à l’égard de la vie quotidienne des prisonniers, mais aussi et surtout des causes de cet incendie et de la gestion administrative qui s’en est suivie.  Les dernières informations révèlent que plusieurs prisonniers dont le Secrétaire Général des FDU Inkingi ont été sortis de la prison menottés  et conduits à un endroit encore inconnu.

Le Parti Social  PS Imberakuri demande au gouvernement de Kigali de cesser ces traitements inhumains à l'encontre des prisonniers, qui en tout état de cause, doivent jouir de leurs droits les plus élémentaires.

Le Parti PS - Imberakuri demande aux organisations internationales des droits de l'homme, aux pays amis du Rwanda et à toute personne éprise de compassion et de bonne volonté de faire pression sur le gouvernement de Kigali pour qu'il garantisse les droits universels à tout un chacun, d’exiger qu'une Commission indépendante d'enquête soit mise en place en vue de s'enquérir de la situation dans cette prison en vue de rassurer les victimes et proches et proposer des pistes de solutions pour que cette situation ne se reproduise plus jamais.

Le parti PS - Imberakuri lance un cri pour que l'Amour de son prochain prospère au Rwanda et que la Justice y soit garantie pour tous.

Fait à Kigali, le 3 Mars 2017.

Secrétaire Général du PS IMBERAKURI

Sylver MWIZERWA (se)