COMMUNIQUE DE PRESSE N° 002/PS.IMB/2016

LE PARTI PS IMBERAKURI DENONCE AVEC ENERGIE UNE PARODIE D’ELECTIONS DE RESPONSABLES DES INSTANCES  DE BASE, DEBUTEES LE 08 FEVRIER 2016

Vu les élections des organes de base telles que débutées au Rwanda en date du 08 février 2016;

Vu l’importance conférée à ces élections par le gouvernement du FPR Inkotanyi en place à Kigali, ainsi que la manière dont elles ont été préparées et sont menées ;

Rappelant également la façon dont les élections sont habituellement tenues au Rwanda ; 

Le Parti PS IMBERAKURI informe les Rwandais, les amis du Rwanda et d’une manière particulière ses militants Imberakuri de ce qui suit :

Article 1er

Le Parti PS IMBERAKURI rappelle d’abord que selon le gouvernement du FPR, les élections susvisées des responsables des instances de base concernent des citoyens pris comme individus et n’impliquent donc pas les partis politiques dans le choix et la présentation de leurs candidats ;

Article 2

Le Parti PS IMBERAKURI estime que cette procédure entre en contradiction avec la Loi fondamentale paradoxalement taillée sur mesure et rapidement votée dans l’intérêt de l’administration et des responsables du FPR. Cette assertion  est notamment justifiée par le chapitre II: REPUBLIQUE DU RWANDA, article 4 qui dit que : « L’Etat rwandais est une République indépendante, souveraine, démocratique, ...» et le CHAPITRE III : FONDAMENTAUX ET ENDOGENES, Article 10 : Principes fondamentaux ; points n°: « 3. partage équitable du pouvoir » et « 4. Édification d’un Etat de droit et du régime démocratique pluraliste... ».

Comment peut – on édifier un Etat « démocratique », un Etat « de droit », un Etat  « du régime démocratique pluraliste » alors que le gouvernement n’autorise pas les partis politiques à faire la campagne pour ses militants afin de les faire élire au niveau des instances administratives de base ? Pareille procédure ressemble à une bâtisse sans fondation  et elle prouve que les lois sont purement formelles en ce qu’elles ne sont pas fondées sur des convictions réelles dans le chef du législateur et de l’exécutif.

Article 3

Comme on continue de l’observer dans tous les coins du Pays, les responsables des instances de base qui hier forçaient les citoyens à signer les pétitions réclamant un référendum en vue d’une nouvelle Constitution taillée sur mesure pour le FPR sont ces mêmes responsables qui, ayant préalablement choisi un candidat, alignent les citoyens derrière celui-ci. Il se fait que pour les candidats qui percent contre le gré de ces responsables, au vu de leur victoire, leurs voies sont ostensiblement piquées. Cela est de notoriété publique dans tout le pays. Est-ce cela le « partage équitable du pouvoir » ?

Article 4

Le Parti PS IMBERAKURI estime que tant que la Commission Electorale ne sera constituée que du FPR, toute élection sera une parodie visant à renforcer l’intronisation de la monarchie sous le label d’une république. De ce fait, le Parti PS IMBERAKURI appelle tous les démocrates à persévérer dans leur lutte pour la démocratie. Il demande aux amis du Rwanda de continuer à exercer la pression sur le gouvernement de Kigali pour qu’il ouvre l’espace politique à l’opposition active. Il est d’avis que le fait d’accepter les critiques de l’opposition est la seule voie « d’édifier un Etat du droit  et du régime démocratique pluraliste ».

Le Parti PS IMBERAKURI poursuit sa lutte pour que l’AMOUR et la JUSTICE caractérisent tous les Rwandais et que chaque citoyen ait un  TRAVAIL lui permettant de vivre dans la dignité.

Ensemble nous vaincrons, confions notre victoire à Dieu!

Fait à Kigali le 10 février 2016

Secrétaire Général du PS IMBERAKURI

Sylver MWIZERWA (se)